Wall Street termine sans direction

15 juin 2017

Paru sur Boursorama.com

 

0bee7d8a0e3c2bda40d8671efa098b09-627x409

 

Wall Street a terminé sans tendance mercredi après une décision sans surprise de la Fed: le Dow Jones a accroché un nouveau record grâce à une hausse de 0,22 % mais les valeurs technologiques ont rechuté, faisant baisser le Nasdaq de 0,41 %.

 

Selon des résultats définitifs, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 46,09 points à 21.374,56 points, un sommet en clôture alors que le Nasdaq, à dominante technologique, a reculé de 25,48 points, à 6.194,89 points. L’indice élargi S&P 500 a cédé 2,43 points, soit 0,10%, à 2.437,92 points.

 

« On voit une pression sur les titres technologiques et aussi une rotation avec une hausse du Dow Jones », a commenté Art Hogan de Wunderlich Securities.

 

Les valeurs phares de la technologie étaient de nouveau délaissées au profit d’autres secteurs, comme cela avait été le cas il y a quelques séances, alors qu’elles avaient été les grandes gagnantes du marché depuis le début de l’année.

 

Ainsi, le géant de l’informatique Apple a perdu mercredi 0,98% à 145,16 dollars et son concurrent Microsoft 0,54 % à 70,27 dollars.

Principal événement de la séance, la Réserve fédérale américaine (Fed) a comme attendu relevé ses taux, pour la deuxième fois cette année.

 

Pour l’avenir, la Fed n’a pas non plus changé de ton et a conservé sa prévision d’une troisième hausse des taux d’ici la fin de l’année.

La Banque centrale américaine a toutefois révisé en nette baisse à 1,6%, au lieu de 1,9% évalué en mars, le taux d’inflation sur l’année, selon l’indice PCE.

 

« Puisque la Fed revoit elle même ses prévisions d’inflation, on commence à se dire que la Fed aura du mal à faire une troisième hausse des taux cette année », a avancé Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services.

 

Mercredi, l’économie américaine a donné de nouveaux signes de faiblesse, particulièrement sur le front de l’inflation. Les prix à la consommation (CPI) ont reculé en mai pour la 2e fois en trois mois à -0,1 %, surtout à cause de la chute des prix de l’essence.

 

Le secteur de l’énergie a souffert de la chute du pétrole, qui a terminé au plus bas depuis sept mois.

 

Au sein du Dow Jones, la major pétrolière Chevron a perdu 1,41 % à 106,60 dollars et sa concurrente ExxonMobil 1,07 % à 82,07 dollars.

Le marché obligataire montait. Vers 20H20 GMT le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 2,130 %, contre 2,208 % mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,772 % contre 2,864 % précédemment.