Information marchés : analyse et perspectives

15 juin 2020

Les banques centrales et gouvernements sont au chevet de l’économie mondiale : ils ont agi dans un premier temps afin éviter une crise systémique, et s’apprêtent dans un deuxième temps à relancer la croissance.

 

Les montants historiques déjà versés pour le maintien des emplois et du pouvoir d’achat ne pourront qu’être augmentés dans la durée afin d’éviter que la situation actuelle ne s’aggrave.

 

Les États s’endetteront donc davantage, avec l’appui des banques centrales qui continueront à acheter leurs dettes dans un contexte de taux maintenus à zéro.

 

Les banques centrales ne pouvant pas faire faillite et celles-ci finançant « gratuitement » les États (les anciennes dettes sont remboursées par de nouvelles et tant que les taux d’emprunt sont à zéro pour cent, cette mécanique n’a pas de coût financier pour les États), les inquiétudes concernant l’endettement des États n’ont pas lieu d’être. Les équilibres sont d’autant plus stables que toutes les grandes économies mondiales impriment des billets en même temps, ne perturbant ainsi pas les taux de change.

 

Les inquiétudes systémiques se sont donc logiquement estompées.

 

 

Pour consulter la suite de cette tribune et l’ensemble des analyses de nos experts rendez-vous sur notre blog.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies de fonctionnement. Des cookies tiers sont déposés à des fins d'analyse statistique. Pour configurer les cookies, nous vous invitons à cliquer sur "Paramétrer les cookies". Vous pouvez accepter tous les cookies en cliquant sur "Tout accepter et continuer".

En savoir plus

X

Information

 

Nous vous recommandons d’être particulièrement vigilants pendant la période estivale sur la sécurité des accès à vos comptes en pensant notamment à modifier régulièrement vos mots de passe et à ne les divulguer sous aucun prétexte.
Nous vous souhaitons un été agréable.